• Solidarité féminine de mes burnes!

    Se comporter comme un(e) sous-merde envers son/sa partenaire est un sport international extrêmement répandu. Aux USA, des études sérieuses annoncent qu'a un moment ou un autre, statistiquement, 50 à 60% des hommes mariés trompent leur femme et 45 à 55% des épouses cocufient leur conjoint, et cela ne porte que sur les couples mariés, de plus c'est le genre de sondage sur lequel il y a probablement beaucoup de menteurs qui n'avouent pas. On peut en conclure qu'au moins la moitié de l'humanité est composée d'enfoiré(e)s (en fait moi je dis la quasi-totalité pour une raison ou pour une autre)... Mais peut-être bien aussi que la monogamie est une connerie : en effet, il semblerait d'après les mêmes statistiques qu'en fait le cocufiage concerne au minimum 80% des couples mariés.

    Du coup ça me laisse rêveur et perplexe sur la croyance en une prétendue solidarité féminine chère à ma connasse préférée : si 60% de ces enculés de mecs niquent en dehors de leur couple, cela laisse entendre qu'il devrait y avoir une proportion plus ou moins équivalente de salopes pour consentir à se faire un type déjà maqué...

    En fait, selon toute logique, les femmes n'ont aucune bonne raison d'être solidaires entre elles, puisqu'elles sont au départ en compétition pour « avoir » les meilleurs partenaires, les « mecs bien » (bel oxymore !) et cette compétition est de loin plus féroce que celle qui oppose les mecs entre eux dans la quête de l'âme sœur pour deux raisons : 1) il y a peu de « mecs bien », 2) les femmes sont difficiles.

    Je trouve assez absurde, par ailleurs, de considérer la dénonciation de l'homme adultère à sa partenaire comme une marque de solidarité : ce qui fait du mal à la femme trompée, n'est pas en soi les fornications illégitimes de son partenaire mais la connaissance qu'elle en a. Il n'est pas rare que la « copine » qui dénonce ne le fasse pas avec les motifs les plus bienveillants : la déjà cocue se fait un plaisir de trouver en la victime une nouvelle camarade de souffrance, l'envieuse se délecte de la dévastation de cette chieuse à qui tout réussit, le fin du fin de la perfidie revenant à celle qui se précipite pour ensuite mettre le grappin sur le mari volage (mais riche et sexy...).

    Méfions nous des femmes solidaires...

    <o:p> </o:p>


  • Commentaires

    1
    dentifricegirl
    Mardi 3 Avril 2007 à 10:59
    je suis assez
    perplexe en lisant ce post. Tu dis que la solidarité féminine n'existe pas. C'est un fait. Il y a peu de femmes qui éprouvent effectivement des scrupules à baiser avec un gars qui leur plait, même si celui ci est marié ou pris. On peut toujours se décaulpabiliser en disant "mais ça va pas dans son couple" ou "sa femme le fait tant souffrir" ou bien encore "il va la quitter, c'est une question de temps"' ou encore "c'est pas moi qui l'ai cherché, j'y suis pour rien"... BREFFFFF ! Sauf que comme certains utopistes (dont je fais parti), je continue de penser qu'un monde meilleur est possible et que c'est en menant des petits combats que l'on de-banalisera ce genre de faits que je trouve par ailleurs odieux. Le fait de dénoncer l'homme à sa compagne n'est pas, à mon avis, signe de volonté de ma part de trouver "une nouvelle camarade de souffrance" puisqu'en la matière, je n'en éprouve aucune. Je suis célibataire ! Par contre, dire que tout réussit à une personne quand elle est cocue (même sans le savoir), je en le peux pas. Pour moi, le couple est quelque chose de fabuleux ou de massacrable mais le juste milieu n'existe pas, dans mon esprit... Ton mec te trompe, ta vie est merdique. Ton mec t'aime et est fidèle (sans en souffrir lui-même) et c'est génial. Surtout si c'est réciproque. Pour ma part, je ne me force jamais à être fidèle, je le suis. C'est une nature. Mais je gerbe les hommes faux, hypocrites et irresponsables qui couchent avce le 1er morceau de viande trouvé (souvent même sans capote et avec des filles sans aucune valeur). Sucer n'est pas tromper ? Moi un mec qui me trompe, c'est pas son couple qu'il joue, c'est sa vie. Ceci dit, bon nombre de femmes cocues le savent mais ne veulent pas le voir en face. Qu'en dire ? Je ne vais pas les juger mais, de mon côté, je ne pourrai le supporter.
    2
    dentifricegirl
    Mardi 3 Avril 2007 à 11:00
    débat passionnant
    ceci dit ! Je pourrai en parler des heures entières...
    3
    Mardi 3 Avril 2007 à 11:08
    L'idee...
    c'est que se mettre en couple c'est aussi prendre ce risque-la... avec une forte probabilite qu'il survienne, comme je le signale dans le billet, lol.
    4
    Mardi 3 Avril 2007 à 11:10
    Je n'ai pas dit que
    tout reussit a une personne cocue...
    5
    Mardi 3 Avril 2007 à 11:14
    Mais donc
    En d'autres termes, avec ta philosophie, "Moi un mec qui me trompe, c'est pas son couple qu'il joue, c'est sa vie." si tu te mets en couple un de ces 4, sache que la probabilité pour que tu te retrouves au banc des accuses dans un proces d'assises est de l'ordre de 25% (taux d'adultere decouvert par le/la cocufie(e)
    6
    Mardi 3 Avril 2007 à 12:47
    C'est con,
    j'aurais bien commenté mais je ne suis pas d'humeur.
    7
    Mardi 3 Avril 2007 à 12:53
    Les comms d'humeur c'est cool
    ne te retiens pas ;-)
    8
    dentifricegirl
    Mardi 3 Avril 2007 à 13:23
    justement
    c'est pour cette raison que je suis celibataire et que je ne veux pas être en couple. En 1er lieu parce que je ne veux pas finir à  l'ombre. Ensuite parce que je suis lucide et suis persuadée que LE Prince Charmant, c'est des conneries. Et puis surtout que pour mon équilibre mental, vaut mieux que je sois seule ! Cela dit, j'ai beaucoup d'affection pour les hommes. Mais je ne confierai la charge d emon bonheur à personne d'autre qu'à moi même ! Trop compliqué à gérer pour un gars et puis je suis tellement exigeante...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :